On va se dire les vraies affaires, les mauvaises herbes sont partout et représentent un irritant majeur.


C’est phénoménal de constater à quel point elles sont tenaces ; elles poussent à des endroits parfois assez surprenants.

Comme je suis plus ou moins attiré par les tâches manuelles et extérieures, les mauvaises herbes poussent abondamment chez moi, dans mon entrée de garage. Une fois de temps en temps, je passe le fouet électrique pour les couper. Vous comprendrez que cette tactique n’est qu’une solution temporaire, car elles repoussent toujours plus vigoureuses.

Les mauvaises herbes sont également partout en affaires !

Elles prennent la forme d’attitudes, de comportements, de situations, de collaborateurs (clients, partenaires, fournisseurs, employés…).

On peut habituellement facilement les reconnaître : on les voit ou parle d’eux que de façon négative ! C’est d’eux que l’on discute à la maison avec notre partenaire de vie.

La raison en est fort simple. En général, nous sommes plus affectés par les éléments négatifs que par les positifs. Peu importe l’attitude positive que l’on peut avoir face à la vie, les situations négatives vont toujours nous drainer plus d’énergie que les événements heureux !

J’ai donc appris avec le temps à arracher définitivement et rapidement ces irritants, sous toutes leurs formes, à la racine.

Je sais que l’expression est souvent utilisée par les gestionnaires en ressources humaines et vous me pardonnerez sans doute de l’employer dans ce texte : on engage souvent les gens pour leurs compétences et on les met à pied pour leur attitude et leur comportement !

C’est exactement la même chose avec vos collaborateurs. Ne tolérez pas l’inacceptable ! Remettez rapidement les pendules à l’heure avec eux et passez à autre chose.