ASTUCES

« Parfois les gens ne nous disent pas ce que l’on souhaite entendre, mais ce que l’on doit entendre. » – Alexandre Vézina

Le ghosting : le nouveau fléau en affaires

Le ghosting : le nouveau fléau en affaires

C’était auparavant l’exception. C’est maintenant une tendance lourde. Depuis le début de la pandémie, je m’aperçois qu’une habitude insidieuse s’installe parmi plusieurs entrepreneurs. Je voulais écrire ce texte depuis un bon bout de temps. La semaine dernière,...

Jouer à Championnat… pour recruter!

Jouer à Championnat… pour recruter!

Récemment, une entrepreneure m’a écrit afin que je partage mes astuces de proactivité à l’égard de l’embauche de nouveaux employés, dans un contexte de rareté de main-d’œuvre qualifiée. Ma réponse reste la même, peu importe ce qui se passe dans l’économie : je joue à Championnat! Championnat est un jeu de société de baseball (créé en 1991) qui se joue avec une planche de jeu, des pions et des dés. On est loin de la Nintendo Switch. Ceci dit, je ne compte plus les heures où j’y ai joué avec mon ami Olivier Matte. À l’époque, nous avions créé des joueurs et nous tenions à jour toutes les statistiques de chacun des joueurs de notre équipe dans des cahiers de notes, pour finalement passer à un tableau Excel. Nous avons décidé d’effectuer des saisons de 25 parties et de faire des séries...

lire plus
S’apitoyer sur son sort

S’apitoyer sur son sort

Je me suis presque étouffé avec mon café en voyant l’article dans le journal. L’article en question racontait la malheureuse histoire d’une entreprise de commerce au détail extrêmement éprouvée par la crise depuis un an. L’article n’était vraiment pas à l’avantage de l’entrepreneur : on le décrivait comme une victime collatérale de la pandémie. Les citations et les propos rapportés donnaient clairement l’image d’un essoufflement et que l’entrepreneur s’apitoyait sur son sort. Je connais cet entrepreneur (je vais taire son identité) et je suis même un de ses clients réguliers depuis plusieurs années. Lui, il n’a jamais été un de mes clients. À la lecture de son histoire, je peux vous confirmer que la pandémie a été ardue pour lui. Je peux faire preuve d’empathie, mais je n’ai pas de...

lire plus
Dur pour le moral

Dur pour le moral

Le retour en zone rouge et les restrictions supplémentaires annoncées par le gouvernement Legault pour les villes de Québec, Lévis et Gatineau sont difficiles à avaler. C’est dur sur le moral des entrepreneurs, surtout de ceux qui sont touchés de plein fouet par une fermeture subite. Comme entrepreneur, vous avez sûrement l’impression comme moi de revivre le printemps dernier. Le choc, l’incertitude, le désarroi, la résilience… La résilience, c’est bon pour se relever après un coup dur. Mais la résilience à elle seule a ses limites lorsqu’on revit constamment la même situation sans contrôler la décision. C’est un peu comme Tom Cruise dans le film Un jour sans fin qui recommence toujours la même journée... Les entrepreneurs ont tous été affectés par la pandémie. Même ceux qui ont créé des...

lire plus
Le syndrome du hamster

Le syndrome du hamster

Mélanie est fleuriste depuis près de 20 ans. Elle a appris les rudiments du métier auprès de son premier employeur, qui l’a prise sous son aile au début des années 2000. De fil en aiguille, elle a exprimé son côté artistique par sa maîtrise de l’art floral. Lorsque son patron lui a annoncé qu’il désirait prendre sa retraite, Mélanie n’a pas réfléchi longtemps pour lui proposer de racheter l’affaire. Ils se sont entendus sur le prix de vente et sur les modalités de paiement. L’achat était financé à 100 % par l’ancien propriétaire, et Mélanie devait utiliser les profits générés avec le temps pour le rembourser. La nouvelle entrepreneure découvre rapidement que gérer une entreprise est moins « sexy » que ça en a l’air! Elle bûche fort, elle apprend la gestion sur le tas, comme tant...

lire plus
La maturité entrepreneuriale

La maturité entrepreneuriale

Je discutais avec un groupe d’entrepreneurs d’expérience dernièrement, lorsque l’un d’entre eux a apporté un point intéressant qui résume bien une vérité peu abordée. – Alex, quand j’ai démarré mon entreprise, j’étais sûr de moi et toujours convaincu que je prenais les bonnes décisions. Depuis quelque temps, encore plus depuis que je suis vos programmes, je prends plus de temps pour réfléchir à mes décisions et à mes actions… – C’est normal. C’est ce qu’on appelle de la maturité entrepreneuriale. Nous sommes naïfs et bercés d’illusions lorsqu’on démarre notre entreprise. Comme vous le savez par expérience ou si vous lisez mes livres, la réalité est beaucoup moins sexy. Tôt ou tard, on frappe notre Waterloo, on reçoit un solide coup de deux-par-quatre et on constate que notre vision n’est...

lire plus
On finit tous par être déçus en business

On finit tous par être déçus en business

Je vis ces jours-ci des déceptions. Je suis déçu. Depuis le début de ma carrière d’entrepreneur-conseil, je m’efforce de rendre accessibles mes apprentissages au plus grand nombre d’entrepreneurs. L’idée est toujours la même, c’est pour les aider à améliorer leur situation. C’est ma mission d’affaires, la raison pour laquelle je me lève à 5 h chaque matin. Au début de mon parcours, je faisais des interventions individuelles en facturant sur une base horaire faramineuse. J’ai ensuite changé mon approche pour facturer en fonction de la valeur ajoutée, sans compter mes heures, triplant ainsi mes revenus en travaillant moins d’heures par semaine. J’ai rédigé 7 livres pour rendre encore plus accessible l’expertise entrepreneuriale que j’ai développée dans les 15 dernières années. Mes livres...

lire plus