« Alexandre, tu perds trop de temps. »

Non, ce n’est pas un reproche de l’un de mes associés lors de notre dernière réunion de travail. C’est ma voix intérieure qui me parle et qui me répète cette phrase depuis quelques semaines.

Comme vous, je perds mon temps sur des trucs anodins et non essentiels. C’est non seulement du temps que je perds, mais c’est également de l’énergie que je gaspille. Plus que de l’énergie dans mon cas, de la vivacité d’esprit. Parce que mon cerveau tourne vite, très vite.

Suis-je trop vif d’esprit ?

Ayant été associé dans une entreprise de transport dans le passé, j’ai gardé un réflexe de cette époque : lorsque je dépasse un camion sur la route, je prends le temps de regarder la marque, le modèle, le nom de la compagnie, le type de remorque ainsi que la nature du chargement lorsque celui-ci est visible… un comportement tout à fait inapproprié dans ma situation actuelle et pour mon focus d’entrepreneur.

Je suis accro à ce genre de détails. Et ça peut me nuire.

Nous vivons dans un monde où nous sommes dans l’instantanéité, bombardés d’informations de toutes parts, de sollicitations et de publicités. Et c’est sans parler de nos appareils mobiles qui ont complètement changé la façon dont nous communiquons et modifié nos habitudes de consommation.

Dans un tel contexte, il est nécessaire de faire le tri rapidement de ce qui est pertinent ou non pour ce que l’on souhaite accomplir.

Je ne dis pas qu’il faut avoir des œillères impénétrables. Mais plutôt d’adopter une curiosité sélective en fonction de ce que l’on désire vraiment.

Je discutais dernièrement au téléphone avec Audrey, ma conjointe, après un des ateliers que je donnais. Elle me partageait ses préoccupations concernant un projet personnel qui lui tient à cœur, lorsque j’ai reçu une notification courriel confirmant un nouveau contrat d’importance d’une de mes entreprises. « Alex, est-ce que tu m’écoutes ? Car tu n’as pas l’air présent… » Elle avait raison. Je n’étais pas présent pour elle alors qu’elle en avait besoin. C’est le genre de situation qui peut nuire à une relation de couple ou qui mine une rencontre avec un client.

Je suis convaincu qu’il vous arrive également d’être absent de temps à autre alors que vous devriez être présent.

Cette prise de conscience m’a réveillé sur l’importance de consommer la bonne information au bon moment.

J’ai donc décidé dans les derniers mois d’enfiler mes habits de concierge et d’éliminer plusieurs distractions. Et ça commence par être conscient chaque fois que ma curiosité non stratégique prend le dessus (comme avec les camions).

J’ai éliminé certains comportements non productifs comme perdre mon temps sur Facebook, et j’ai désactivé toutes les notifications non pertinentes de mon téléphone mobile. Et surtout, j’ai fait le ménage de toutes les infolettres que je reçois afin de garder uniquement les cinq plus pertinentes qui m’apportent réellement quelque chose comme entrepreneur.

Comme vous le savez, je n’aime pas perdre mon temps… ni faire perdre le leur aux autres.

Alors, si mes infolettres ne sont pas pertinentes pour vous, je vous recommande de vous désabonner maintenant et de faire autre chose durant les 3 minutes que vous venez de récupérer dans votre semaine. 

Soyons clairs. Je ne souhaite pas que vous lisiez ces infolettres pour me faire plaisir. Faites-le parce que ça vous apporte quelque chose. Un point c’est tout.

Autrement, attachez votre tuque parce que vous allez avoir un blitz d’astuces concrètes d’affaires dans les cinq prochaines semaines.