Plusieurs « experts » et entrepreneurs ont malheureusement décidé de vivre intensément l’adage « Fake it until you make it » qui constitue, à mon sens, un manque total d’authenticité.

Ne vous méprenez pas : avoir confiance en soi et avoir une bonne estime de soi sont des principes essentiels en affaires. Cependant, faire semblant est selon moi inacceptable.

Est-ce qu’un individu qui « réussit » en faisant semblant pour profiter de la naïveté des autres a réellement réussi ?

Peut-être que oui… peut-être que non…

Mon point de vue est clair sur le sujet. Un jour ou l’autre, les faussaires se font démasquer comme notre ami Jean-Claude (voir l’article Des squelettes dans le placard de Jean-Claude).

Les techniques utilisées par ces « fakeux » sont pourtant si simples, mais les gens tombent facilement dans leurs pièges qui les amènent finalement à « réussir » de façon non éthique.

La fin justifie-t-elle toujours les moyens ?

Je ne crois pas. Ni en business ni ailleurs.

Voici des exemples de techniques utilisées par ces rapaces :

  • Se filmer dans un grand bureau en faisant semblant que c’est à eux.
  • Se filmer à côté d’une voiture de luxe ou d’une maison luxueuse qui ne leur appartient pas pour projeter l’image de la réussite financière.
  • Se filmer dans un jet privé en train de prendre du champagne alors que c’est un ami qui leur fait une faveur.
  • Inonder les médias sociaux de photos d’eux profitant d’une plage alors alors qu’elles ont été prises il y a cinq ans lors d’un voyage payé par leur ancien employeur.
  • Faire des webinaires dans une cuisine de luxe alors que c’est celle de leurs parents et qu’ils habitent encore dans leur sous-sol.
  • Tenir des rencontres Mastermind gratuites en faisant semblant que c’est un groupe haut de gamme privé.
  • Se prendre en photo à l’autre bout du monde pour montrer qu’ils y ont des clients internationaux alors qu’ils ne sont pas payés pour y être.
  • Utiliser n’importe qui comme figurants pour leurs photos ou vidéos promotionnelles alors qu’ils ne les connaissent même pas.
  • Avoir l’air débordés de mandats alors qu’ils n’offrent que des consultations gratuites à des prospects.
  • Diffuser une photo d’un chèque de 20 000 $ sur le web alors que c’est probablement le seul chèque qu’ils ont encaissé dans l’année.
  • Acheter des « J’aime » sur Facebook ou des abonnés sur Instagram afin d’avoir l’air plus importants et être considérés comme des influenceurs crédibles.
  • Se prendre pour des Dragons alors qu’ils n’ont pas les moyens de dégager un million de dollars de leur poche en 48 heures.

Tout pour avoir l’air big, alors qu’ils n’ont en fait pas accompli grand-chose de réel justifiant le tout.

Vous devez absolument projeter une image professionnelle, en restant vous-même.

Et pour ceux qui se filment dans leur voiture ou en marchant dans le bois pour diffuser leurs réflexions, dites-vous que c’est toujours mieux que de le faire dans une cuisine qui ne vous appartient pas.

Restez critique lorsque ça semble être trop beau pour être vrai et rappelez-vous ce que le Dr House, dans la série télévisée du même nom, répète souvent : « Tout le monde ment. »