Avant de devenir entrepreneur, alors que je coordonnais toutes les activités entrepreneuriales du Centre de formation affaires de Saint-Anselme, Stéphane, un de mes prédécesseurs et homme d’affaires à succès, m’a raconté que la clé pour réussir en business, c’est de se réserver du temps exclusif pour le développement et du temps pour réfléchir. C’est simple, mais peu appliquent la règle.

Immédiatement après cette rencontre, j’ai commencé à instaurer cette règle dans mes fonctions de gestionnaire. Au début, je prenais une heure par semaine tandis que je me réserve maintenant près d’une dizaine d’heures par semaine. L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, s’enfermait trois à quatre heures seul chaque soir pour réfléchir… malgré son horaire de président !

 « Vous avez été en mesure de sortir des opérations de votre entreprise au moins une demi-journée par mois. Continuez à faire la même chose à partir de maintenant. »

C’est l’un des conseils clés que nous offrons aux entrepreneurs suivant le programme de Cellule de propulsionMC pour entrepreneurs en croissance que j’ai développé et qui est maintenant offert par la Clinique d’accompagnement entrepreneurial du Québec.

Il est impératif pour tout entrepreneur qui souhaite réussir en affaires de se sortir de son entreprise un minimum de temps sur une base régulière afin de travailler SUR son entreprise. Sur le développement de ses affaires et non uniquement sur ses ventes.

Si vous ne prenez pas de temps de recul pour vous, vous serez toujours en train de tourner en rond en affaires et de « courir après votre queue ». Et parions que vous serez à court de bonnes idées et de solutions, pour votre entreprise et pour vos clients.

Commencez donc par planifier à votre agenda une journée aux 15 jours pour la prochaine année. Ces plages horaires ne doivent en aucun cas être déplacées. Ce sont probablement les rendez-vous les plus importants pour développer adéquatement votre entreprise.

Dans votre agenda papier ou électronique, vous devriez inscrire « Rendez-vous avec moi ». Le simple fait de l’inscrire dans votre horaire de la semaine fait la différence. La vérité, c’est que si vous ne l’inscrivez pas, vous ne mettrez pas cette nécessité à exécution.

Vous avez deux choix : sortir de votre entreprise et vous installez dans un lieu calme, ou fermer la porte de votre bureau. Dans les deux cas, éliminez toutes les distractions et n’acceptez aucune interruption de la part des autres (question, courriel, appel…).

Durant ces périodes, vous devez travailler sur des éléments auxquels vous ne vous attardez pas en temps normal, mais qui ont un impact sur l’ensemble de l’entreprise et surtout, sur la structure de celle-ci. Par exemple :

  • Prenez le temps de rédiger un processus
  • Identifiez vos priorités de développement et passez immédiatement à l’action
  • Négociez votre financement
  • Développez de nouveaux partenariats
  • Identifiez des idées de produits/services
  • Élaborez vos prévisions financières et analysez vos chiffres
  • Rencontrez individuellement des employés pour leur donner un feedback sur la qualité de leur travail
  • Discutez avec votre mentor ou un conseiller de confiance
  • Réfléchissez au futur de votre entreprise
  • Laissez vagabonder votre esprit sur différents sujets pour améliorer votre entreprise

À la fin de cette session, votre entreprise doit s’être améliorée ou se trouver en bonne voie de l’être à court terme. Point.

En constatant l’impact positif de cette simple astuce, vous ajouterez probablement plus de plages horaires de cette nature à votre agenda.

Et ne venez pas me dire que vous n’avez pas le temps de travailler sur le développement de votre entreprise. Si vous n’avez pas le temps, c’est que vous êtes en survie entrepreneuriale et que votre temps en affaires est compté…