Depuis l’époque où je siégeais comme vice-président d’Entrepreneuriat Québec, j’ai développé une certaine proximité d’affaires avec l’ex-PDG de la Fondation de l’entrepreneurship et de la Chambre de commerce de Québec, Alain Aubut.

Quelques fois par an, nous prenons, le temps d’un repas, un moment afin de nous maintenir à jour sur nos projets respectifs, et d’échanger sur de futurs projets communs.

J’étais donc, par un lundi matin de novembre, au Paris Grill à Québec pour déjeuner avec Alain, lui racontant mes enjeux et défis actuels avec la Clinique d’accompagnement entrepreneurial du Québec. Je lui parlais des nombreuses ententes de partenariats, tant au Québec qu’ailleurs, que je pourrai annoncer d’ici quelques mois…

Voici un extrait de notre conversation, pour votre bénéfice :

– C’est très intéressant, Alex. 2019 sera une année d’accélération exponentielle pour toi et l’ensemble de tes entreprises.

– Alain, je souhaite entreprendre prochainement une tournée du Québec afin de partager la démarche structurée que nous avons développée, Michel Ross et moi, au fil de nos expériences entrepreneuriales et au contact des milliers d’entrepreneurs que nous avons aidés avec le temps.

– Alex, tu perds ton temps.

Je n’avais pas vu venir ce commentaire.

Un coup de deux-par-quatre en bonne et due forme. Et surtout, bien placé.

– Tu dois absolument passer par les réseaux nationaux et les regroupements avant de t’attaquer directement à la base.

– Oui, c’est prévu en 2019. Cependant, je voulais commencer à cibler certaines régions, car ma nouvelle équipe d’accompagnement entre en action d’ici janvier prochain.

– Justement, ne néglige pas les réseaux. Je te suggère d’entreprendre ces démarches immédiatement. De plus, tu as déjà le réseau de contacts et la notoriété nécessaires afin d’accélérer les ententes de partenariat que tu veux conclure.

En moins d’une heure trente, mes démarches de développement d’affaires avaient toutes été réorganisées.

À force de concentrer mon attention sur certains éléments, j’avais négligé ma perspective stratégique et la vue d’ensemble. Un réflexe qui est habituellement inné pour moi. Cordonnier mal chaussé, me direz-vous.

La fin du mois de novembre et le début de décembre constituent souvent un moment névralgique où l’on départage les entrepreneurs à succès des autres.

Évitez de tomber dans le piège des centres d’achats, où la course aux cadeaux nous gèle comme entrepreneurs : on se dit que l’on va reprendre le rythme en janvier et profiter d’un relâchement parce que l’on a eu une belle année…

Le temps ne s’arrête pas au mois de décembre.

Noël est le 25 décembre, PAS avant.

Le temps des fêtes n’est pas une excuse pour mettre ses pieds sur un pouf et attendre au 10 janvier pour reprendre le travail, et ainsi vivre un ralentissement de nos activités en début d’année.

Vous n’êtes pas encore en vacances, alors restez allumé et passez en mode « développement » :

  • Remerciez vos clients avec un point de contact significatif (un appel, un courriel personnalisé, un cadeau réfléchi…).
  • Faites le suivi de vos contrats en suspens, des opportunités en négociation.
  • Discutez avec vos partenaires.
  • Rencontrez des clients potentiels.
  • Planifiez déjà votre première semaine au retour des fêtes.
  • Etc.

Nous devons avoir réfléchi aux actions à entreprendre et les poser AVANT 2019. Ça commence donc maintenant.

Qu’allez-vous faire d’ici le 25 décembre afin de démarrer l’année 2019 du bon pied ?