La semaine dernière, j’étais à Brossard avec l’équipe de partenaires de Créacor. Nous avons tenu des échanges extrêmement intéressants à propos de l’avenir de l’entreprise et de projets d’impact pour nos clients ayant à cœur de développer leur leadership par le programme MPO.

Pendant le dîner, Daniel Huot, un des partenaires, m’a posé une question qui m’a pris par surprise  :

– Est-ce que tu penses à ta mère parfois ?

– Bien sûr. 

Et j’ai renchéri avec une joke plate sur le fait qu’elle dort chez nous tous les soirs sans nous aider avec les enfants (ses cendres sont dans le corridor du deuxième étage)…

Le 16 mai prochain, cela fera dix ans que ma mère nous a quittés suite à un cancer, à l’âge de 50 ans. 

Je l’ai écrit à au moins trois reprises dans mes livres afin de rappeler à tous, moi inclusivement, que le temps passe à grande vitesse et qu’il faut s’assurer de passer régulièrement à l’action pour concrétiser ce qui est important pour nous.

En tant qu’entrepreneur, je m’arrête souvent pour vérifier que mes actions soient en accord avec mes aspirations et mes objectifs, que j’ai partagés en partie dans mon livre Deux-par-Quatremais rarement pour célébrer mes succès ou apprécier le chemin parcouru.

Ce triste anniversaire du mois prochain m’a amené à réfléchir, sur le chemin du retour, aux faits saillants des dix dernières années de mon parcours. Autant aux réussites dont je suis fier qu’aux apprentissages coûteux qui ont laissé des cicatrices que je porte aussi fièrement. 

Avec du recul, je réalise que j’ai accompli beaucoup plus dans ces dix années que je l’avais soupçonné initialement. Il me reste cependant un gros objectif financier à atteindre dans la prochaine année : je canalise mes efforts pour être millionnaire, uniquement par mes moyens, à la fin de mes 35 ans comme je l’avais planifié à la mort de ma mère, pour redonner ensuite tout cet argent à une cause à laquelle ma femme et moi tenons. À suivre…

On sous-estime souvent ce que l’on peut accomplir à long terme.

Et vous, de quelles réussites des dix dernières années êtes-vous fier ?