« J’ai perdu des contrats et des opportunités. »

Ce sont les mots utilisés par l’une des participantes de la Cellule de Propulsion de Lévis alors que nous échangions sur certaines astuces d’affaires concernant les outils technos indispensables pour être plus efficace comme entrepreneur.

Tous les courriels transmis par le formulaire de contact de son site web aboutissaient dans ses pourriels et elle n’avait pas pris l’habitude de les vérifier régulièrement.

J’ai moi-même été victime en 2016 de ce traitement erroné de messages, mais dans le sens inverse. Presque tous les courriels que j’envoyais finissaient dans les « indésirables » des destinataires. Je peux être peu agréable dans certaines occasions, mais de là à être indésirable, je vous laisse en juger…

Sérieusement, à partir de ce moment, j’ai commencé à être plus sensible à ce genre de situation informatique et à suivre de plus près mes communications électroniques.

Comme certains d’entre vous, j’utilise un outil ajouté à ma boîte d’envoi de courriels afin de valider si mes destinataires reçoivent les courriels que je leur envoie, sans avoir à demander une confirmation de lecture comme on le faisait il y a quelques années. Ça me permet de mieux effectuer mes suivis.

De plus, cet outil (Mailtrack) m’avertit, si je le désire, de l’ouverture des courriels envoyés en temps réel. Je peux ainsi appeler mes interlocuteurs lorsqu’ils pensaient justement à moi… quelle coïncidence ! On était dus pour se parler…

En résumé, je suis convaincu qu’une fois de temps en temps, les filtres automatiques des systèmes informatiques catégorisent certains courriels importants dans la mauvaise « boîte ».

Je vous suggère donc de prendre le temps chaque jour de vérifier votre boîte de courriels indésirables ou spams.

Vous éviterez ainsi certaines situations frustrantes.