Bang.

Samuel, un consultant en gestion, était fâché après un entrepreneur.

Samuel venait de me raconter que Kevin, propriétaire d’une agence de marketing, lui avait refusé un contrat. Mais sa colère et sa frustration ne découlaient pas du fait qu’il n’avait pas conclu un accord. Ce n’était pas ça le problème…

« Alex, j’ai pris la peine il y a quelques mois de le recommander à l’un de mes meilleurs clients, avec qui il a signé un contrat de 5 000 $. Il décline ensuite ma proposition, et j’apprends par la bande qu’il ne m’a pas dit la vérité en refusant mon contrat. Il me ment en pleine face en me remplissant de bullshit sur les raisons de son refus. En plus, il ne m’a jamais remercié pour la référence. Tout ce que je voulais Alex, c’était un simple merci. »

Ouin. Samuel a tout à fait raison. Sa déception vient du manque de professionnalisme de Kevin.

En affaires, il y a des gestes qui comptent bien plus qu’une vente. Et remercier quelqu’un est probablement LA PLUS IMPORTANTE de nos interactions professionnelles. Les remerciements font partie du développement et de la solidité de nos relations d’affaires.

Trop souvent, pour des raisons d’amateur, nous manquons des occasions d’affaires en négligeant l’entretien de bonnes relations, en ne prenant pas le soin de dire « merci ». Nous essayons de nous convaincre que nous n’avons pas le temps d’écrire à nos clients pour les remercier ou à nos collaborateurs pour souligner leur proactivité en matière de référencement.

C’est une grave erreur. 

Voici des occasions pour dire « merci » en business :

  • On vous a fait une référence, que vous ayez décroché ou non une vente.
  • On vous fait un cadeau ou une faveur.
  • On vous a attendu malgré votre retard.
  • On vous rapporte de l’information privilégiée.
  • Une lecture vous a inspiré.
  • Un employé potentiel vous a envoyé son CV.
  • Un fournisseur vous offre un excellent service.
  • Un client vous accommode.
  • Une personne de votre réseau prend des nouvelles de vous et de vos affaires.
  • Un conseil que vous avez appliqué a eu des répercussions exponentielles pour vos affaires.
  • Etc.

C’est la base.

C’est arrogant de croire que nous n’avons plus besoin de porter attention à ces petits gestes qui peuvent avoir des répercussions incroyables. Parfois même sans s’en rendre compte.

Négliger cet aspect, ça fait débutant. C’est un peu comme un adolescent maladroit collé sur son PlayStation qui a une attitude de m…

En affaires, on souhaite faire de la business avec des professionnels. Pas avec des amateurs.

Qui aurait cru qu’un simple merci pouvait devenir un enjeu de réputation pour Kevin ?

Il va d’ailleurs bientôt découvrir qu’il vient de perdre le client auquel Samuel l’avait recommandé…