Ah ! la semaine de relâche. Chaque année, on oublie à quel point cette semaine peut devenir non productive et source de frustrations pour les entrepreneurs.

Pour tous les entrepreneurs à qui j’ai parlé depuis lundi, la semaine de relâche est vraiment un enjeu pour la motivation, la gestion du temps et… la culpabilité ! Bureau insonorisé ou non.

Les enfants et votre conjointe dorment tard le matin en mode vacances, alors que vous partez tôt pour travailler ? Vos enfants se chicanent pour la tablette alors que vous préparez les factures de clients ? Vous vous sentez coupable d’être moins présent pour votre famille ? Vos clients et prospects ne vous rappellent pas ? Les mots « la semaine prochaine » reviennent dans vos retours de courriels ? Vos rendez-vous sont reportés parce que votre client a un « imprévu familial » ?

Ne vous méprenez pas, je ne me plains pas. J’énumère des faits.

Je suis moi-même père de deux jeunes enfants et je suis bien placé pour vous comprendre. Même si mon bureau à la maison est insonorisé et que je me déplace sur la route cette semaine, il faut savoir s’adapter un peu.

Nous avons une règle familiale non écrite chez nous : lorsque je dois travailler alors que tout le monde est en congé, ma famille me quitte pour quelques jours.

Dimanche dernier, ma conjointe et mes deux enfants sont partis à 13 h 15 pour aller passer le début de la semaine de relâche au chalet de mes beaux-parents, avec le reste sa famille. Temps en plein air, sans distraction technologique ni accessibilité au monde extérieur au menu.

Pendant ce temps, j’allonge mes heures de travail : j’ouvre le shift du matin, comme je l’appelle. Ça travaille tellement bien de 4 h à 8 h ! Je termine également un peu plus tard le soir, sans pour autant m’épuiser.

Alors que la famille reviendra aujourd’hui en fin de journée, je serai à mon bureau de Lévis le reste de la semaine.

Il faut donc effectuer quelques adaptations afin de garder le focus sur vos objectifs pendant ces périodes où la routine est chamboulée, incluant également les jours fériés.

Cessez de vous plaindre et procédez à des ajustements :

  • Vous êtes incapable de travailler à la maison ? C’est votre responsabilité de trouver un environnement de travail adéquat qui vous permettra de performer. Si votre présence à la maison nuit au développement de votre entreprise, déplacez-vous immédiatement dans un café pour travailler ou louer un bureau pour cette période (en vous assurant de faire garder vos enfants si la responsabilité vous incombe, évidemment !).
  • Réorganisez votre semaine en termes de blocs d’heures et non en termes de jours. Réservez des blocs d’heures dans votre semaine pour du temps en famille. Mais compensez en reprenant le travail le soir ou en commençant plus tôt le matin. Vous voulez jouer dehors à 15 h avec les enfants ? Pas de problème, mais pas de télé à 20 h. La discipline est de mise, sinon vous ferez du sur place…
  • Prenez votre vendredi OFF. Je recommande toujours à mes clients de prendre une journée de congé par mois. Ne niaisez pas. Faites-le cette semaine pour rattraper du temps de qualité en famille.

 Bonne fin de relâche…